vendredi 30 mars 2018

Enivre-toi !


     C'est dans la rosée des petites choses que le coeur trouve son matin et se rafraîchit       Khalil Djibran
       


Enivre-toi que je te danse la farandole
Festin joyeux, cœur enlacé
Ma main dans tes cheveux veloutés
Tes yeux dans mes yeux troublés

Ô princesse des nuits utopiques
Garde ton destin dans ton lit douillet
C'est un envol cosmique déluré
Ma vie n'est que l'ombre de tes souhaits

Serais-je digne de tes bras soyeux
Antilope du désert au cœur de fraise
Ton rire efface mes maux brûlants
Telle une fontaine jaillie du sable

Je te donnerai ma vaste poitrine
Où tu glisseras tes ailes de sirène
Et te relevant comme une déesse
Tu me murmureras tes mots insensés




                                                                              

46 commentaires:

  1. bizak , ce soir "Un fou, un fou d'amour..."heureux poète !

    une bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis toujours fou d’amour, mes mots peuvent en témoigner, chère noêlle.
      Bisous

      Supprimer
  2. une sirène princesse déesse antilope
    avec un cœur de fraise

    quelle belle prière ! quel beau poème ! oui comme une folie dite jetée au vent !

    ho que j'aime ces mots là
    oui, tu en es digne
    tous tes mots sont beaux et jolis
    je me les relis,
    encore, et ça ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu me dis tout ça, cavalier et en belle poésie, tu me vois rougir comme un nénuphar rouge qui trépigne majestueusement sur la surface de l’eau. Tes mots, cher poète sont superbes.
      Merci et à bientôt cher ami de vieille branche.

      Supprimer
  3. Bien joli programme. Joyeux y rime avec soyeux et déluré avec velouté. Le coeur y est enlacé ou de fraise. Le bonheur?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi que mes mots, un brin soyeux, un brin déluré, te plaisent cher Edualc ! oui, le bonheur en cascade !
      Merci et à bientôt

      Supprimer
  4. Oh, ça donne envie de se joindre à cette joyeuse farandole!!!!
    Dansons, chantons.
    Bon week-end, un beso

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dansons, chantons comme tu le suggères aimablement chère Colo, il fait beau se joindre au soleil qui brille, n’en perdons aucune miette.
      Beau week-end
      Bises

      Supprimer
  5. Une belle invitation à la fête pour que des cœurs de braise battent à l'unisson... Bon week end Bizak, à bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cœurs de braise qui battent à l’unisson doivent vraiment chauffer. Mais c’est bigrement la joie dans l'air.
      Merci Brigitte, doux week-end
      Bise

      Supprimer
  6. Wouaou quel beau texte l'ami poète !
    Il vibre de toutes les délicatesses de l'amour idéal...celui qui passe dans les vols des hirondelles.
    qui rase la frange des nuages et plonge en vrille dans les lacs et les coeurs.
    Très beau !
    Bisous célestes
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette fois-ci, j'ai cisaillé un peu plus finement mes mots, pour les laisser à l'imagination de chacun afin de bredouiller ou plutôt de les extraire et de les traduire comme ils les ressentent et les portent vers leurs sublimes rêves; Je suis un un épandeur de mots comme un poète qui s'en nourrit et découvre chaque jour, leur bienfaisance et leur générosité à travers les vôtres si aimables et joyeux.
      Merci Céleste, pour tes mots enrobés de poésie, ils sont doux au toucher et magnanimes au cœur.
      Je t'embrasse amie poétesse

      Supprimer
  7. Le fait d'écrire de si beaux vers console t il un amour éperdu, aide t il à entretenir la flamme ? à réduire la distance entre deux êtres qui s'aiment ?
    Ici , à te lire, tout le monde y trouve son compte et chacune d'entre nous doit regretter de ne pas être celle à qui tes vers sont peut être dédiés.
    Cela te ferait il plaisir que je t'envoie les flocons de neige qui blanchissent mon jardin en ce week end Pascal ? Oui ? alors reçois les, Prince du désert, ils sont pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais que répondre à tes interrogations limpides, mais le poète laisse son cœur parler, il aime comme tout être qui aime. Peut être éprouve-t-il ce besoin en son profond intérieur de l’exprimer pas des élans lyriques, par ses mots à lui, tout ce qui l’envahit de beauté et de merveilleux et forcément il devrait avoir un jour été frôlé par les ailes magnétiques d’une de ces muses qui lui a particulièrement chamboulé son âme sans que pour cela ne pas s’émerveiller aussi de toute cette lumière qui flotte comme un halo autour de lui.
      Mais je reçois avec plaisir tes flocons de neige en ce week-end Pascal, qui me touche beaucoup.
      Merci Chinou pour ta gentillesse

      Supprimer
    2. Merci Bizak , tu as par tes mots répondu à mes questions sous jacentes et ainsi donc porté réponse . Le vers qui parle le plus doucement à mon oreille tant tu l'as chargé d'émotion et de poésie : Ma vie n'est que l'ombre de tes souhaits. Ha si je pouvais m'exprimer de la sorte ! Reçois mes meilleures pensées pour bien terminer ta journée.

      Supprimer
    3. Heureux que mes mots t'enchantent tellement, Chinou, cela me va droit au coeur. Tu as, toi aussi à travers ce que tu peins, des merveilles en boucle qui je ne cesse d'admirer.
      Merci à toi
      Belle journée

      Supprimer
  8. Tes mots cher Bizak sont une invitation à danser même si le soleil ne s'invite pas. Un si beau poème fait vibrer les notes joyeuses et je danse et je chante :-) Merci.
    Mes bisous en te souhaite un beau week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que du bonheur de faire quelque pas de danse avec ma chère amie, quand je sais que dans ses yeux, ne se reflètent que tendresse et bonheur dans la vie.
      Merci pour tes mots Denise
      Bises et bon wwek-end

      Supprimer
  9. Khalil Djibran est un écrivain que je connais mal. Mais à chaque fois que je lis des vers de lui, je trouve cela magnifique.
    Merci aussi pour le poème.
    Bonnes fêtes de Pâques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Djibran était un poète et artiste peintre, d’un grand génie, il entretenait une correspondance pendant plus de vingt ans avec une amie May Ziada, une compagne amoureuse, qui était aussi poétesse. Ils ne s’étaient jamais rencontrés de leur vivant. Voici une de ses fabuleuses lettres :
      https://www.deslettres.fr/lettrede-khalil-gibran-may-ziadah-nayez-pas-peur-de-lamour-amie-de-mon-coeur/
      Merci bonheur du jour
      Bonne fête de Pâques

      Supprimer
    2. Merci pour ce lien.
      Bon dimanche.

      Supprimer
  10. Que c'est tellement beau, tes mots sont superbes, j'imagine cette belle danse! Bise, bonne soirée tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c’est agréable de voir que mes mots te plaisent et de voir ton enthousiasme charmant.
      Merci Maria
      Bisous amie

      Supprimer
  11. J´aimerais bien connaître celle qui t´inspire pour composer ces bijoux pleins
    d´amour. Magnifique! Bravo, bizak!! Mes bises. ZaZa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! chère ZaZa ! Ma muse me visite la nuit, quand la lune s’illumine dans toute sa splendeur et que les étoiles se frétillent en sa présence.
      Merci beaucoup amie
      Mes bises aussi

      Supprimer
  12. Lorsque je lis tes mots cher poète, je t'imagine un pinceau entre les doigts devant une toile, peignant ton rêve de princesse des mille et une nuits virevoltant sur un air de printemps. Tu murmures tes mots au souffle d'un jupon vaporeux qui tournoie, et la belle de poser sur ton œuvre, les étincelles qui t'émerveillent.
    Tu as l'art de bercer l'imaginaire ... et le plaisir de te lire m'envahit une fois encore.
    Peut-être ais-je été influencée par ta très belle illustration ? Signe que tout ici est d'une subtile harmonie.
    Bises à toi Bizak ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c’est beau de lire ce matin cette effervescence de tes mots qui sont joliment répandus comme des rayons de bonheur qui me touchent énormément. Ton texte est toute une poésie dont tu sais mettre la belle repartie et dont les yeux restent éblouis et le cœur épaté.
      Merci Viviane pour ces mots splendides, la poésie te transcende et il émane d’elle tant de beauté
      Bisous poétesse

      Supprimer
  13. Une sorte de "cantique des cantiques" sans que j'ose te comparer à Salomon malgré tout :)

    Très amoureuse et dansante, ta poésie. Jeunesse, fougue, innombrables lendemains...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! mais tu me combles Edmée, je dis les mots comme ils viennent parfois accrochant , et parfois décrochant, mais ils viennent du coeur et souvent d'ailleurs bruts.
      J'aime bien tes mots qui ne sont jamais dénués de finesse.
      Merci amie

      Supprimer
  14. Un texte puissant, qui laisse superbement voir l'énergie qui se dégage d'un être dès lors qui se sent aimé...
    On ne soupçonne jamais assez la puissance du rire, des mots insensés quand bien même ils ne sont que murmurés... Et toi, cher ami poète, par tes mots perlés, ardents et ensoleillés tu couvres cette insensée de mille charmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours autant de beauté dans tes écrits quand ils viennent agréer, l'amour qui virevolte dans les cœurs attendris et le bonheur quand il est à l'ombre de nos amants. Merci pour tes si beaux éloges, j'en suis flatté.Belle soirée El Linda
      Mes bises

      Supprimer
  15. Les mots de Khalil Djibran, le poète amoureux accompagnent bien ton bel hymne à l'amour.
    Ton chant virevolte en farandole avec les caresses soyeuses dans les cheveux de ta bien aimée...
    La farandole devient "un envol cosmique"là où scintillent les étoiles enivrées de passion.
    Puis il devient fontaine jaillissante, source fraîche où l'on entend murmurer les phrases secrètes de l'amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle est belle ta poésie, quand elle dentelle sur les sillons du ciel bleuté. Elle est pleine de joie, d'enjouement et d'allégorie cosmique.
      Toujours pleine d'entrain chère Marie et j'aime.
      Merci

      Supprimer
  16. Un bel ode à l'amour ! Bizak, tu es le poète de l'amour !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! comme je suis touché Daniel ! rien n'est plus beau que de l'être.
      Merci

      Supprimer
  17. Si beau Bizak... merci pour ce magnifique partage.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me ravit Den, que tu aimes.
      Merci et belle journée
      Bisous

      Supprimer
  18. Quelle jolie manière de magnifier l'amour source salvatrice.

    RépondreSupprimer
  19. Un chant d'amour plus brûlant qu'une poignée de braises!
    J'ai lu, relu, non, je l'ai bu.
    Quelle fièvre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours avec tes mots haut en couleur dans la plus belle des poésies.
      Merci Etienne

      Supprimer
  20. Qu'il est doux de rêver à ces mots insensés,ces voyages de nuit aux aubes rosissantes qui nous laissent le coeur en mille émois et l'âme vagabonde. Et demain ? nous verrons si le temps n'a pas usé les heures et l'espoir !
    Merci Bizak, magicien du rêve et des mots. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci poétesse pour tes envolées vagabondes et sinueuses, on s'y sent emportés par les vagues de vie dans un murmure de flux et de reflux.
      Venant de toi, pour magicien de rêve et des mots, j'en suis honoré et un peu empourpré.
      Bisous poétesse

      Supprimer
  21. Si belle photo, aquarelle? Pour accompagner ces mots!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, juste une image puisée de google, je pense de Willem Haenraets, un peintre hollandais.
      Merci de votre visite Mahina

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...